Aucun commentaire

Manon Genest – saut en longueur T37

La jeune femme, originaire de Châteauroux, a vu son destin basculer après un accident de voiture, en 2015, qui l’a laissée avec une hémiplégie du côté gauche. Avant son accident, Manon avait pratiqué la natation pendant seize ans et des arts martiaux. C’est lors de son séjour en centre de rééducation en Seine-et-Marne qu’elle a appréhendé le parasport ce qui l’amènera à pratiquer le para triathlon.
Un an après son accident, Manon est devenue championne du monde de para triathlon. Sa catégorie n’étant pas retenue pour les Jeux Paralympiques 2016 à Rio et prévenue qu’il en serait probablement de même à Tokyo en 2020, elle décide de se consacrer au para athlétisme, la course à pied étant sa meilleure discipline en triathlon. Avec deux titres de vice championne d’Europe sur le 200m et 400m T37, Manon s’est confrontée à l’élite mondiale en 2019 à l’occasion des Championnats du Monde de Dubaï. La même année, elle est élue Étoile du sport de l’année. Avec une 6ème place sur le 400m et une 4ème place en saut en longueur, l’athlète découvrira pour la première fois les Jeux Paralympiques à Tokyo.

Vous aimerez aussi

Plus d’articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu