Aucun commentaire

L’or lui va si bien

L’équipe de France de para tennis de table tient sa première médaille d’or et la France son quatrième champion paralympique. Fabien Lamirault a tenu son rang de favori en conservant son titre de champion paralympique acquis à Rio en 2016. À l’issue d’un match très serré face au Polonais Rafal Czuper (en classe 2). Score final 11/6 – 12/14 – 11/5 – 7/11 – 11/9.  « J’ai failli passer à la trappe », reconnaît le Français de 41 ans. Son adversaire a abusé des balles hautes et courtes, avec effets rétro. Avec succès, puisque cette filière de jeu lui a permis de remporter de nombreux points. « Je savais qu’il fallait le sortir de sa zone de confort, avec des extensions de coups droits notamment, mais c’était difficile », indique Fabien Lamirault.

« Cette victoire est un soulagement. Je m’étais mis une pression énorme pour ces Jeux, confie également le pongiste. À Rio, j’étais certes favori mais j’étais arrivé avec beaucoup de sérénité. Cette année, j’avais envie d’être le premier à garder mon titre paralympique dans ma catégorie, pour marquer l’histoire de mon sport… »

Une finale rendue également plus compliquée en l’absence de sa famille et de son coach, restés en France en raison de la situation sanitaire. « Leur soutien et leurs voix m’ont manqués dans les moments difficiles, reconnaît Fabien Lamirault. Je remercie d’autant plus le clan français, qui a donné de la voix dans les tribunes pour m’encourager ».

Alex Portal

Le nageur s’est arraché lors de sa finale ce soir et à améliorer son temps de ce matin de trois secondes. Après un 50 papillon prometteur, Alex nage le dos et la brasse en quatrième position. Lors du dernier 50 NL, il lâche les chevaux et vient taper le mur en deuxième position derrière le bulgare Ihar Boki qui lui pulvérise le record du monde et termine le 200m 4 nages en 2 :02.70.

Lors de sa première finale le 27 septembre dernier, le Français avait fini à la quatrième place, il y a trois jours, Alex avait remporté le bronze sur 400m NL et aujourd’hui argent sur le 200m 4 nages , créera-t ‘il l’exploit sur le 100m brasse mercredi.

Avec ces deux nouvelles médailles, la France est maintenant 15ème du classement des nations avec 4 médailles d’or, 8 d’argent et 16 de bronze.

Ugo Didier termine lui au pied du podium avec un chrono à 1 :02.20. Le nageur français a pourtant tout donné sur ce 100m dos. Comme il l’avait dit à la suite des séries, la médaille d’or s’est jouée sur un gros temps. Ce n’est pas le record du monde qui est tombé cet après midi mais le record paralympique que le Russe fait tomber à 1 :01.65.

Laurent Chardard coince au pied du podium pour sa première final avec un moins bon temps que ce matin à 32.29 (temps des séries : 32.16).  « le chrono est pas forcément positif pour moi mais j’ai eu des bonnes sensations sur cette course , j’ai pris du plaisir je vais essayer d’en prendre sur mes autres courses et notamment sur le 100 dos mercredi »

En cécifoot , après un match hier où les Français semblait complètement perdus, les Bleus affrontaient une Chine en très grande forme ce matin. Les Français n’ont pas à rougir, ils ont bataillé aussi bien en attaque qu’en défense mais ils se prennent un but à trois minutes de la fin du match. Le score final est de 1 à 0 pour la Chine qu’on devrait revoir plus loin dans le tournoi. Les Français sont maintenant dos au mur et doivent forcément gagner contre les Brésiliens demain.

 

Vous aimerez aussi

Plus d’articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu