Aucun commentaire

Boucle d’Or!

Charles Antoine Kouakoun, champion paralympique.

On ne l’a pas  venu venir mais Charles Antoine Kouakou remporte la finale du 400m T20 à Tokyo avec un chrono de 47.63.  Avec ce chrono digne du très haut niveau valide, il est Champion Paralympique et entre l’histoire de l’Equipe de France Paralympique. En effet, Charles Antoine devient le premier français champion paralympique T20 (déficience mentale ou psychique). Après la médaille d’argent de Léa Ferney en tennis de table et la médaille de bronze de Lucas Créange, on peut dire que les athlètes du « sport adapté » cartonnent sur ces Jeux de Tokyo !

 

Le cyclisme sur route tient toutes ses promesses.

Et quatre ! On avait prévenu que les médailles tomberaient en cyclisme sur route. Aujourd’hui , les cyclistes ont ramené quatre nouvelles médailles à la délégation française.

Alexandre Léauté signe le bronze.
Première épreuve, première médaille en contre la montre pour le jeune prodige Léauté. Il termine ce contre la montre en 37 :07.16. Pour sa première participation au Jeux Paralympiques, Alexandre Léauté, 20 ans ramène déjà en France une médaille de chaque métal.  nous suivrons sa dernière course le 2 septembre.

Loic Vergnault suit le pas et décroche lui l’argent dans la catégorie handbike avec un chrono de 39 :15.16. Il se place derrière le hollandais Mitch Valize (38 :12.94)

« je suis très content d d’avoir réalisé cette deuxième place, je suis battu par plus jeune, plus fort que moi. Le parcours était très exigeant avec la chaleur du matin mais c’était l’objectif que je  m’étais fixé y’a six ans, j’ai travaillé dur avec tous les sacrifice. Sur la ligne de départ je me suis dit que ça allait être dur mais j’ai tout donné et cette victoire je la dédie à tous ceux qui m’entourent.

Loic sera aussi en lice demain sur les 78kms de course sur route.

Florian Jouanny remporte quant à lui le bronze de ce contre la montre dans sa catégorie en 32 :41.62. « Je suis très content, je visais une médaille sur ces trois courses contrat rempli, les autres courses maintenant ça sera que du bonus. Je suis très content aussi pour loic en argent.  « jai tout donné , au premier abord , je suis satisfait de ma course. »

Alexandre Lloveras et son pilote Corentin Ermemault sont champions paralympiques ! Ils bouclent ce contre la montre de 24kms en 41:54.02. Avec seulement six secondes devant les néerlandais (42 :00.77), le tandem prend l’or paralympique !

« Cette médaille c’est l’aboutissement d’un projet qui a été très court. On est face à des équipages qui roulent ensembles depuis des années , c’était un projet ambitieux, on visait la Marseillaise, c’est fait, c’est magnifique »

Corentin Ermemault le pilote est un ancien cycliste de haut niveau valide et fait équipe avec Alexandre depuis moins d’un an. « Gagner cette médaille à deux, c’est vraiment extraordinaire, y’a eu des moments de joie mais aussi des moments de déceptions comme sur la piste, et là aujourd’hui on savoure ! ».

Déception pour Arnaud Assoumani

Au stadium , le clan français s’était déplacé pour soutenir Arnaud Assoumani. Malheureusement, Arnaud Assoumani, cinq médailles aux Jeux Paralympiques, ne montera pas sur le podium à Tokyo. Il se classe 8e de son concours en catégorie T47, avec un saut à 6,89 m.

Grosse journée de quarts de finale au tennis de table :

Ça passe en double pour Thu Kamkasoumphou et Anne Barneoud . Lors du premier match, les Bleues remportent leur double aux Coréennes. Chaque point est disputé mais les Françaises s’imposent finalement 3 sets à deux. Thu s’aligne ensuite sur le premier match en simple et ne laisse aucune chance à son adversaire. Victoire 3-0. La médaille est assurée, reste à savoir de qu’elle couleur elle sera!

Réaction à chaud:

Thu Kamkasomphou

« les médailles,  on ne s’en lassent, on est vraiment bien préparés , on est un double qui fonctionne bien ensemble, on est une équipe, on est très complémentaire, on joue l’une pour l’autre. l’objectif c’est l’or.  »

Elodie Vachet la coach:

« les filles ont fait une belle victoire , elles sont préparées depuis des mois pour être ici avec les qualités de chacune, c’est ce qui fait une belle victoire aujourd’hui »

En classe 8 la France affronte la Suède. Thomas Bouvais et Clément Berthier s’inclinent d’abord en double au terme d’un match disputé. Puis les deux français sortent deux gros match en individuel, respectivement 3-2 et 3-1pour ce qualifier pour les demi-finales de demain

Ça passe aussi pour la classe 4 , Florian Merrien, Maxime Thomas et Nicolas Savant Aira rencontrent le Nigéria qui les mets en difficulté sur le match en double. Mais les Français ne tremblent pas et arrachent une victoire en cinq sets avec 12-10 au dernier set. Maxime remporte ensuite son match individuel et e qualifie avec les copains pour la demi-finale.

En revanche en classe 10 , Gilles de la Bourdonnaye et Matéo Bohéas ont affronté une équipe australienne exceptionnelle. Les Bleus n’ont pas à rougir de ce quart de finale. Les Australiens ont dominé à la fois le double et le simple laissant peu de chance aux Bleus pour exprimer leur talent. Gilles et Matéo étaient pourtant venus chercher un podium sur le « par équipe » mais les Australiens leur barrent le chemin.

« On est écœuré, on savait que ça n’allait pas être facile mais normalement on est très bons en double mais là on a été nuls. » Gilles de la Bourdonnaye.

« Ils ont été meilleurs, on fait le pire double de notre histoire compét’ et entrainement compris. On sort en quart alors qu’on visait l’or, c’est le jeu ! » Matéo Bohéas.

Avec 33 médailles au total dont 6 médailles d’or, la France est pour le moment 13ème au classement des nations.

Crédit photo : G.Mirrand-CPSF

Vous aimerez aussi

Plus d’articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu