Aucun commentaire

De l’or, de l’argent et du bronze aujourd’hui

La journée était bien remplie à Tokyo aujourd’hui. Les épreuves des Français se sont enchainés avec parfois des médailles autour du coup, parfois des déceptions.

Le vélodrome d’Izu est le théâtre de la 4000m poursuite C5 aujourd’hui. Les Tricolores passent le cap des qualifications en battant successivement le record du monde. Kevin Le Cunff est le premier à se lancer et fait tomber le record du monde à 4 :22 :257. Dorian Foulon, favori de cette épreuve, s’élance quelques minutes plus tard et bat le record établit par Kevin en le ramenant à 4:18.274. Meilleur temps des séries, le favori de l’épreuve se qualifie pour la finale A . Kevin Le Cunff quant à lui finit avec le 4ème temps des séries et accède donc à la finale B pour obtenir une médaille de bronze. « Malheureusement, je n’ai pas gardé longtemps le record du monde mais je suis content de l’avoir eu quelques minutes. Je suis un peu déçu de ne pas être en finale pour l’or mais j’ai coincé dans les 750 derniers mètres, ça s’est joué là, je suis parti trop vite dans l’euphorie, je suis nouveau sur la poursuite donc je manque de repères, je le paye sur les trois derniers tours »
Malgré le fait que ce soit ses premiers Jeux Paralympiques, Dorian ne venait pas pour l’argent ! la piste est très rapide et tous les cyclistes étaient très en forme mais le français a été le plus rapide aujourd’hui et monte sur la plus haute marche du podium en bouclant que le kilomètre 4min20sec257 « C’est un rêve, le podium, la Marseillaise c’est beaucoup d’émotion, malheureusement j’ai beaucoup de famille qui devait venir donc je pense beaucoup à eux, c’est aussi à eux cette médaille. Les Jeux ne sont pas finis, on va aller en chercher d’autres. ». Kevin Le Cunff reste quant à lui, au pied du podium.

Sur l’épreuve du kilomètre et après sa médaille d’or hier, Alexandre Léauté remporte l’argent sur le kilomètre C2 derrière le chinois Zhangiuy Li. A 20 ans et pour sa première participation ce prodige fait carton plein avec deux courses, deux médailles. « je tombe sur un adversaire très solide, je suis très content de ce que j’ai fait, j’ai donné le meilleur de moi-même , je ne regrette rien, je ne pouvais pas aller plus vite »

C’était la journée de compétition de la porte drapeau Sandrine Martinet. Après deux combats facilement gagné, elle est en  finale par à l’’azerbadjanne Shahana Hajiyeva. Agée de 21 ans, celle-ci vit un rêve éveillé en participant à ses premiers Jeux. Après un combat très disputé où Sandrine attaque beaucoup sans réussir à conclure, c’est le moment du golden score. L’azerbadjanne profite d’une petite erreur de la française pour conclure par un ippon après 40 sec. Sandrine revient avec l’argent autour du cou pour ses cinquième Jeux .« j’ai fait le job en ramenant une médaille , j’ai tout donné et même si c’est pas l’or j’ai fait mon maximum, j’ai montré un bel état d’esprit sur la compétition, ça s’est joué à rien, j’espère que les copains vont se donner à fond aussi et qu’on va ramener plein de médaille ».

Après avoir battu le record paralympique sur l’épreuve du matin , Mandy François Elie a trouvé plus fort qu’elle ce soir. Les Chinoises Xiaoyan WEN et Fenfen JIANG ont réalisé le doublé or et argent en s’emparant en prime du record du Monde 26’58. La Martiniquaise s’est battue sur ce 200m et finit sur la troisième marche du podium pour un centième avec un chrono à 27’34. Rendez vous sur son autre épreuve le 100m T37 où elle est championne paralympique à Londres et vice-championne à Rio.

Alex Portal a tout donné sur ce 400mNL mais le Biolorusse  Ihar Boki, champion paralympique en titre était trop fort, comme intouchable. Le Français a longtemps fait partie du trio de tête mais au dernier 100m l’écart s’est creusé avec le Biolorusse et le l’Ukrainien Kyrylo GARASHCHENKO . A 19 ans et pour ses premiers Jeux Paralympiques , Alex Portal monte sur le podium avec une médaille de bronze. “cette médaille , elle représente un rêve et des années de travail, j’aurais faire beaucoup mieux en me rapprochant de la barre des 4min mais cette médaille de bronze il faut que je la savoure parce qu’on est pas aux Jeux Paralympiques tous les jours, c’est déjà énorme! “Il reste à Yvelinois encore 3 courses, le 50 NL  le 100m brasse et le 200 4 Nages sur laquelle , il est vice champion du Monde.  “je pense que sur le 200m 4 nages , je m’interdis rien , j’aimerais visé l’argent mais je veux pas brulé les étapes, c’est encore loin”.

Cette paralympiade est compliquée pour l’équipe d’escrime. Avec deux défaites, les tenants du titres, pas réussi à se sortir des phases de poules en épée par équipe.
« on a essayé de donner le maximum, les ukrainiens étaient plus forts, on a tous travaillé mais on était pas à notre meilleur niveau. Y’a de belles choses à aller chercher demain au fleuret »

Ça ne passe pas non plus pour le rugby fauteuil. Malgré une victoire 52-50 contre le Danemark ce matin, l’équipe de France de rugby fauteuil ne sort pas des poules. Les Tricolores ont pourtant montrés des belles prestations et livré des belles batailles mais ce n’est pas suffisant. On les retrouvera pour les matchs de classement à partir de demain samedi 28 aout.

 

 

Vous aimerez aussi

Plus d’articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu