Aucun commentaire

5 mars 2022 : Le Roi Arthur couronné en descente.

14 ans après les Jeux d’été de Pékin 2008, Le nid d’oiseau fut une nouvelle fois le théâtre d’une cérémonie d’ouverture hier soir. Celle-ci a connu des moments forts comme l’entrée de la délégation ukrainienne lors du défilé des nations ou encore le discours d’Andrew Pearson, Président de l’IPC appelant à la paix dans le monde.

La délégation française est, elle, entrée dans le stade derrière son porte drapeau Benjamin Daviet en formant le V de Victoire comme un symbole de l’ambition des Bleus sur ce Jeux.

Et ils étaient quelques uns à entrer en piste ce matin aux Jeux de Pékin.

C’est une entrée réussie pour Arthur Bauchet qui fait retentir la première Marseillaise et s’empare de son premier titre paralympique après avoir décroché quatre médailles d’argent à Pyeongchang, il y a quatre ans.

 

crédit photo : G.Picout-CPSF

« Quand tu t’élances sur la descente, c’est ça que tu veux, c’est ça que tu cherches c’est la médaille d’or mais y’en a qu’une. Je suis libéré pour la suite mais je vais continuer de tout donner »

Mais le compteur des Bleus fut débloqué quelques minutes plus tôt par Hyacinthe Deleplace qui monte sur la troisième marche du podium en descente avec son guide Valentin Giraud-Moine.

crédit photo : G.Picout-CPSF

Les Jeux Paralympiques sont une compétition particulière où l’erreur est fatale, en ski alpin toujours, Marie Bochet a de quoi être frustrée. En effet, elle perd un ski sur un trou au niveau de la deuxième porte de la descente laissant s’envoler son ambition de médaille sur cette course.

 

« Beaucoup de frustation, plus j’approchais du départ, plus j’étais sereine, j’avais vraiment envie de m’exprimer sur cette descente, ce qui est le plus frustrant c’est vraiment vraiment vraiment j’étais bien au départ, j’ai une chance énorme d’avoir encore quatre courses pour m’exprimer. »

Ça ne passe pas non plus pour la première course du porte drapeau Benjamin Daviet qui avait prévenu lors de son interview que la réussite au tir serait déterminante pour monter sur la boite. Il manque aujourd’hui la cinquième cible du premier tir le privant de sa première médaille.Il se classe 4ème du biathlon sprint.  Il faudrait se remobiliser pour sa course de ski de fond lundi.

« Course vraiment difficile, c’était bien parti sur le tir mais je fais une erreur bête que je pensais pouvoir rattraper sur les skis mais je pioche tout le long, mal aux jambes tout le long, on va se concentrer sur la récupération et l’hydratation pour les prochaines courses. Je suis très fier des skieurs alpins qui ont décroché déjà deux médailles dont le titre pour Arthur»

crédit photo : L.Percival-CPSF

Anthony Chalençon et son guide Brice Ottonello se classe eux 9eme de la catégorie déficient visuel.

Rendez vous cette nuit pour du snowboard et du ski alpin.

 

 

Vous aimerez aussi

Plus d’articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu